(info via article11 )

“Quand tu commences ce genre de travail, il faut tout de suite savoir ce que tu en attends. Si tu espères une gratification extérieure, tu ne fais pas ça dans un groupe clandestin : tu montes une association, tu fais un site Internet, tu communiques avant de te lancer.

Ce qui sous-tend l’action commune de l’UX, c’est précisément le fait de se passer d’autorisations et de subventions. C’est ce qui nous permet d’avoir des projets de plus en plus ambitieux. Quand tu veux monter un projet officiel, les premières démarches prennent un temps fou. On a au contraire choisi de court-circuiter les pesanteurs pour pouvoir multiplier les réalisations.”